Les lectures de Martine L’année du lion de Deon Meyer

 

L’année du lion est un récit récit post-apocalyptique.

 

Il se situe entièrement en Afrique du Sud.

 

Amanzi, signifie « eau » , en Xhosa, la langue de Nelson Mandela.

Willem Storm a fui avec son fils, Nico, après qu’un virus ait détruit 95 % de la population.

Il pense que son épouse et Mère de Nico a succombé à la fièvre.

Amanzi est le nom de la cité qu’il fonde, invitant les rescapés à le rejoindre.

De 2, ils sont rapidement des milliers qui reconstituent une société démocratique en laquelle les habituels rivalités s’installent.

Des pillards surviennent évidemment, nécessitant l’instauration d’un ministère des armées.

Quelques scènes violentes, sans en abuser comme dans un « Mad Max » ou The « walking dead ».

Deon Meyer, aidé de Spinoza, Cicéron, Robespierre et autres projette à sa manière la politique, l’économie, l’autarcie, le tout narré par son fils Nico, âgé de 13 à 17 ans.

L’année du lion est une aventure humaine, énergique, qui alterne humanité, idéalisme, réflexion sociétale, philosophie, politique, épisodes guerriers…

La morale de l’histoire serait, sans en dévoiler l’issue, que tout en recommençant à zéro, l’homme est tenté de reproduire ce qu’il a construit ou détruit antérieurement.

« lls ont tué mon père.
Je les aurai.
Après la Fièvre qui a décimé les neuf dixièmes de la race humaine, mon père, Willem Storm, a fondé Amanzi, une nouvelle colonie, et l’a menée du chaos à l’ordre, de l’obscurité à la lumière, de la famine à l’abondance.
Je suis Nico Storm, formé par Domingo à l’art de tuer.
Je détestais mon père et je le vénérais.
Ils l’ont abattu à Witput, dans notre beau Karoo, en bordure de l’ombre effacée d’un cercle d’irrigation.
Je vais trouver ses tueurs et je le vengerai.
Ce qui suit est mon histoire. »

Deon Meyer, né le 4 juillet 1958 à Paarl, est un scénariste et réalisateur et un auteur de romans policiers originaire d’Afrique du Sud. Il écrit en afrikaans.

 

Éditeur : Seuil (19/10/2017)

 

Ouvrage disponible à la Médiathèque d’Hesdin.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments