Alette

On lira l’histoire du château de Montcavrel et des grands seigneurs qui l’ont possédé à l’article Montcavrel, au canton d’Étapies; mais ce château, bâti sur une montagne escarpée, était situé dans les limites du territoire d’Alette.

Description

 

On lira l’histoire du château de Montcavrel et des grands seigneurs qui l’ont possédé à l’article Montcavrel, au canton d’Étapies; mais ce château, bâti sur une montagne escarpée, était situé dans les limites du territoire d’Alette. Les murs d’enceinte, la tour qui s’élevait à l’est, et quelques bastions en ruine ont échappé à la destruction de cette remarquable forteresse qui fut démolie à l’époque de la Restauration. La plupart des matériaux ont été employés dans les bâtiments que M. Bourdrelle a fait construire, en 1842, pour l’installation de la Bergerie Impériale. Nous avons eu occasion de citer déjà l’enquête de l’année 1239, relativement à la limite des Comtés de Ponthieu et d’Artois. Il y est dit :

« Kanques Thumas de Alest tient à Alest est du fief de Hesding. »

Il en résulte que, sous le régime de cette enquête,le Boulonnais était limité, non par la Canche, mais par une ligne qui s’étendait de Wicquinghem à Neuville, en traversant Herly, Maninghem, Alette et Monchy ; ces villages appartenaient à l’Artois. De là viennent les contestations interminables au sujet de la portion de territoire qui se trouvait entre cette ligne et la Canche ; contestations dont on retrouve les traces dans les préliminaires de plusieurs traités entre la France et l’Espagne.

L’abbaye de Sainte-Austreberte présentait à la cure d’Alette et elle jouissait d’une petite dîme en 1725 ; les autres décimateurs étaient : le chapelain du château de Montcavrel, les abbayes de Doudeauville, de Saint-Sauve et de Saint-Josse-sur-Mer; celle-ci tenait ses droits de Arnould de Raye, 1196. (C. de /Saint-Josse- sur-Mer.) . Hugues de Aleste, cinquième abbé de Dommartin, gouverna ce monastère de 1176 à 1179.

Alette était le chef-lieu d’un doyenné du diocèse de Boulogne qui comprenait 17 cures et 9 bénéfices, savoir :

Cures

Alette.

Aix et Ergny.

Bécourt.

Bézinghem et Enquin.

Bourthes.

Glenleu et Bimont.

Courset.

Desvres.

Doudeauville.

Herly et Quilen.

Humbert et Saint-Michel.

Maninghem-au-Mont.

Montcavrel et Recques.

Parenty.

Preures et Hucqueliers.

Wicquinghem.

Zoteux.

Bénéfices

Abbaye de Doudeauville.

Personnat de Bézinghem.

Prieuré de St-Walbert, d’Herly.

Chapelle de St-Lambert, à Courset.

Chapelle de St-Nicolas, à Engoudsent.

Chapelle de St-André, à Hucqueliers.

Chapelle Castrale de Montcavrel.

Chapelle de St-Jean-Baptiste, à Preures.

Hameaux et lieu-dit

La Brasserie. Le Château de Mont cavrel. La Folle emprise. Le Ménage d’Alette. La Hestroye.

Le Montéclair, altération du nom le Mont-des-Clercs. — Toutendal. Les possessions de l’abbaye de Sainte-Austreberte à Tou- tendal provenaient de l’acquisition qui fût faite, enj’année 1268, à messire Robert de Fosseux, par l’abbesse Marguerite de Sanghem. Ces possessions étaient tenues, en un seul fief et hommage, de la seigneurie de Maintenay. (Pacenty, Eist. de l’àbb. De Ste-Austreberte.). Robert de Cayeu et son fils Enguerran avaient donné aux religieux de Saint-Sauve certain fief situé à Toutendal.

Ceux-ci le cédèrent plus tard à Guillaume de Montreuil, en échange d’une terre à Campigneulles. (C. de St-Sauve, f° 191.)

<< Retour a la liste