Béthonsart

Béthonsart est situé sur une hauteur d’où l’on découvre une grande étendue de pays. Ce n’était qu’un hameau se rattachant à la paroisse de Savy ; il fit ensuite partie de celle de Villers-Brulin, et fut enfin érigé en cure dépendant du prieuré d’Aubigny.

Description

Béthonsart est situé sur une hauteur d’où l’on découvre une grande étendue de pays. Ce n’était qu’un hameau se rattachant à la paroisse de Savy ; il fit ensuite partie de celle de Villers-Brulin, et fut enfin érigé en cure dépendant du prieuré d’Aubigny.

Au mois de juin 1227, Mars, seigneur de Bettonsart, donne aux religieuses de Beaupré, les deux tiers de la dîme de la paroisse de Saint-Martin, de Tilloi, qu’il tenait en fief du sire d’Aubigny. (MIRŒUS et FOPPENS, Opéra diplomatica,t. iv, p. 538. LE GLAY, Revue des opéra diplomatica de Mirœus, p. 197.)

Nous voyons dans une charte de 1240 concernant ce monastère, que le village était tenu en partie du Chapitre d’Arras et que l’abbaye du Mont-Saint-Eloy y possédait une dîme que lui avait accordée Marc de Fiennes et Ingelram de Béthonsart, son fils.

Au XIVè siècle, la seigneurie a appartenu à François de Bournonville. Elle était aux XVIè la propriété de Robert-le-Josne,écuyer qui mourut en 1673 et fut enterré dans l’église. Un marbre noir recouvrant sa tombe portait l’inscription suivante : Cy gist noble homme Robert-le-Josne, écuyer, seigneur d’Angres, Béthonsart, Caucourt en partie, qui décéda le jour….. de… mbre 1563.

Depuis, la terre de Béthonsart fut divisée; mais les droits honorifiques devinrent alternatifs entre les deux possesseurs. La maison de Lannoy-Beaurepaire en possédant une partie et l’autre fut achetée en 1695 par un nommé Evrard, fermier à Savy. Cette seigneurie dépendait de la juridiction d’Aubigny-le-Comte, et celle des de Lannoy-Beaurepaire, d’Aubigny-la-Marche.

Le 16 février 1667, Jean Courcol, écuyer, et Isabelle Rouvrôy, sa femme, achetèrent la seigneurie du Metz, située à Béthonsart et Mingoval, moyennant la somme de 12.600 livres.

Marie de fief et Enguerrand son fils, de concert avec les habitants de Béthonsart, obtinrent de Furcy, évoque d’Arras et de Simon abbé de Mont-Saint-Eloy, la permission de construire une église paroissiale en 1247 (Cartulaire d’Aubigny).

L’église actuelle de Béthonsart est située au milieu du cimetière entouré de murailles.Elle n’a qu’une nef. La tour qui porte le millésime de l562, et la flèche sont remarquables par leur ornementation. La tour est quarrée et très-élevée; la flèche de forme hexagone, est dentelée sur les coins, et sur toute la hauteur.

En 1732, l’abbé de Saint-Eloi, Dominique Toursel, de concert avec les habitants de la commune, fit restaurer et agrandir le chœur. Un ouvrier maçon de Maroeuil, nommé Jean-Guislain Doby, en remuant la terre pour creuser les fondations, heurta avec sa pioche un petit pot de grès renfermant environ 60 pièces d’or, monnaies de France, d’Espagne, de Castille et de Portugal, et quelques pièces d’argent. Quinze jours après, 18 juillet 1732, Charles-Joseph de Lannoy, comte de Lannoy et du Saint-Empire, en sa qualité de seigneur de Béthonsart, intervint dans le partage du trésor découvert; l’ouvrier en reçut le tiers et le reste fut déposé dans la caisse de la fabrique. La ferme seigneuriale de Béthonsart qui existe encore en partie de nos jours, est environnée de fossés, ce qui fait supposer l’existence d’un ancien château fortifié.

<< Retour a la liste