Campigneules les Grandes

Les deux communes de Campigneulles, homonymes et voisines, sont souvent confondues.

Description

Les deux communes de Campigneulles, homonymes et voisines, sont souvent confondues. M. Harbaville dit qu’elles formaient une seule et même paroisse au XIVè siècle. C’est une erreur :

Campigneulles-les-Grandes relevait de l’abbaye de Saint-Vaast, tandis que Campigneulles-les-Petites relevait de l’abbaye de Saint-Sauve et faisait partie de la banlieue de Montreuil.

Les archives de l’abbaye de Saint-Vaast mentionnent un partage par moitié de la seigneurie de Gampigneulles, partage qui eut lieu au mois de février 1212, entre les religieux de ce couvent et Guy de Mortlay, fils d’Enguerran, chevalier. Le successeur de Guy, messire Guillaume, prit part à la sixième croisade et arrenta sa terre de Gampigneulles moyennant 280 livres. La charte qu’il souscrivit en cette circonstance est scellée d’un sceau de cire verte, portant un écu échiqueté et un franc quartier avec la légende : SIGILLUM WILLELMI MILITIS DE CAMPINEULS

Henri de Boufflers, fils de Guillaume de Mortlay, chevalier, et de Howide, dame de Boufflers, donna à l’abbaye de Saint-André-au-Bois un fief situé à Campigneulles, au mois de mars 1247. Ses descendants furent seigneurs de Campigneulles. Ils avaient le droit de s’approprier le hanap, c’est-à-dire la coupe dont l’abbé de Saint-Sauve se servait le jour de son entrée en fonctions ; ils jouissaient également des fruits d’un certain prunier qui se trouvait dans le jardin du vicomte de Saint-Josse. (Aveu Maintenay, f° 19.)

La terre de Campigneulles-les-Grandes resta longtemps dans la maison de Boufflers. Elle appartint ensuite aux Bigant de Thubeauville, aux Régnier d’Esquincourt, aux Gosson, puis aux Framery de Sorrus. Jean-Marie de Framery la vendit, en 1800, à M. Jérôme Fougeroux, officier aux gendarmes de Lunéville, chevalier de Saint-Louis. Ses descendants, MM. Fougeroux de Campigneulles la possèdent encore.

On peut consulter aux archives du département plusieurs comptes de la fabrique, de 1625 à 1793. Il existe dans les titres de l’abbaye de Saint-Vaast, deux plans de Campigneulles qui furent dressés en 1656 et en 1707.

<< Retour a la liste