Cormont

Les historiens anglais racontent que saint Guduvâle, leur compatriote, passa le détroit à la suite d’une persécution et se rendit dans la Morinie, accompagné de cent quatre-vingts disciples.

Description

Les historiens anglais racontent que saint Guduvâle, leur compatriote, passa le détroit à la suite d’une persécution et se rendit dans la Morinie, accompagné de cent quatre-vingts disciples.

Tandis qu’il errait, cherchant un endroit convenable pour.se fixer avec ses frères, on lui indiqua un champ qui appartenait à Mevorus, récemment converti au catholicisme.

Il députa quatre religieux qui obtinrent du nouveau chrétien la cession du domaine où l’on jeta les fondements d’un monastère, origine du village de Cormont.

Malbrancq a reproduit cette pieuse tradition, mais aucun titre sérieux ne la justifie ; les auteurs qui ont étudié l’histoire ecclésiastique de la Morinie l’ont passée sous silence et nous savons seulement que l’abbaye de Saint-Bertin reçut de Gontbert certaines possessions au terroir de Cormont, et que celle de Saint-Sauve ,y prélevait la dîme en 1042.

La seigneurie de Cormont appartint à Oudart Blondel de Joigny, châtelain de Longviljliers. {Voir art. Longvilliers).

Détachée du domaine de Longvilliers à la fin du XVIè siècle, elle fut alors à Jehan du Moulin.

Jehan de Mannay et Marguerite de Fienne, sa femme, fondèrent à cette époque la chapelle de Saint-Vincent.

Les du Tertre, seigneurs de Cormont habitaient encore à la Révolution le château de Cormont-Dessus où existait une chapelle castrale qui fut démolie en 1800.

Le 5 mai 1810, un arc.de triomphe a été élevé, à l’occasion du passage de l’Empereur et de l’Impératrice, à l’extrémité du territoire de Cormont, limite de l’arrondissement de Montreuil.

Thomas de Cormont et Regnaùlt de Cormoht, son fils, architectes célèbres auxquels on doit l’achèvement de la cathédrale d’Amiens au XIIIè siècle, seraient-ils originaires de ce village ?

En terrassant, il y a environ vingt ans, la rue de la Tombelle qui va de Cormont à la route de Boulogne, on a découvert, des deux côtés du chemin, des tombes en pierre provenant de sépultures romaines.

Hameaux

La Basse-Flaque. Le Bout-de-Haut. Fernehem, fief noble. La Cense.

Archéologie

Le chœur de l’église, récemment décoré de peintures murales et orné de jolies statues, date de l’année 1604.

Le clocher surmonte l’abside.

Inscription de la cloche :

JEHAN DVMOLIN ESCVIER SEIGNEVR DE CORMONT,

MERIANCOVRT, FONDATEVR DE LEGLISE DVDIT CORMONT.

JEHAN DE MANNAY ESCVIER SIEVR DE CAMPS

ET DAME MARGVERITE DE FIENNE SA FEME.

EN LAN MIL V LXXVII.

ME FIT M AVREL GOVRDIN.

. Dans le chœur est la sépulture de :

HAVTE ET PVISSANTE DAME MADAME

ANDREE-FRANÇOISE-MAXIMILIENNE

DE FLECHIN COMTESSE DV SAINT-EMPIRE,

DAME DE DIGNAVCOVRT, DECEDEE

LE 22 JVILLET 1784,

AGEE DE 40 ANS.

<< Retour a la liste