Guigny

Une charte de l’année 1276, relative à une rente due à l’abbaye d’Auchy sur le terroir de Guigny, nous fait connaître les noms des hommes de fief du comte d’Artois à cette époque, savoir : Willaume, chevalier, sire de Longvilliers ; Enguerran, chevalier, sire de Montcavrel ; Robert, chevalier, sire de Flomermont ; Enguerran, chevalier, sire de Fromessent ; Jehan de Haravesne, Jehan de Conchi, Baudouin de Caumont, chevaliers, Jehan du Bos, Jehan de Wamin, etc…

Description

1019. Gisni, 1153. Gisni, 1252. Gisni, 1276. Guisni, 1608. Gugny, 1656. Gingny, 1691. Guigny.

Une charte de l’année 1276, relative à une rente due à l’abbaye d’Auchy sur le terroir de Guigny, nous fait connaître les noms des hommes de fief du comte d’Artois à cette époque, savoir : Willaume, chevalier, sire de Longvilliers ; Enguerran, chevalier, sire de Montcavrel ; Robert, chevalier, sire de Flomermont ; Enguerran, chevalier, sire de Fromessent ; Jehan de Haravesne, Jehan de Conchi, Baudouin de Caumont, chevaliers, Jehan du Bos, Jehan de Wamin, etc…

Laurent de Hardenthun, seigneur de Guigny et Jeanne d’Azincourt, sa femme, fondèrent la chapelle castrale de Guigny au mois de mai 1349. La dotation se composait de biens situés à Rollencourt. Leurs descendants fournirent plusieurs officiers distingués à la cour de Bourgogne et, entre autres, Robert de Hardenthun, seigneur de Guigny, grand panetier des ducs, tué à la bataille de Nicopolis en 1396. Ils s’allièrent aux familles du Mesnil-les- Hesdin, de la Motte-Buleux, de Tramecourt, et s’éteignirent vers 1480. Nicole de Hardenthun, épouse de Jean le Febvre de Saint- Remy, dit le Gallois, acheta la terre de Guigny à son frère, messire Antoine de Hardenthun, le 24 juin 1472.

Après eux, Guigny passe à Nicolas de Saint-Remy (1501), puis à Adrien de Saint-Remy, enfin à Catherine de Saint-Remy, qui épousa en premières noces Robert d’Ailly, chevalier, et en secondes noces, messire Jean de Galonné d’Alembert, avec lequel elle vendit le château et la seigneurie de Guigny en 1560 aux du Bois de Fienne, de la branche des seigneurs de Regnauville.

Il existait aussi à Guigny un fief du Donjon possédé au XVème et au XVIème siècles par la famille le Goulon, et au XVIIIème siècle par les Jacquemont.

Il se faisait anciennement à Guigny un commerce de toiles très important.

<< Retour a la liste