Ivergny

Le nom de ce village qui était contigu à la voie romaine de Thièvres à Saint-Pol et à Thérouanne, paraîtrait dit Harbaville, indiquer un cantonnement ou un quartier d’hiver.

Description

Le nom de ce village qui était contigu à la voie romaine de Thièvres à Saint-Pol et à Thérouanne, paraîtrait dit Harbaville, indiquer un cantonnement ou un quartier d’hiver. Il faisait partie de la sénéchaussée de Saint-Pol et pour autre fraction du bailliage d’Avesnes-le-Comte. (Puits artésien.)

L’abbaye de Saint-Michel de Doullens avait une dîme sur lvergny. En 1274, l’abbé de Saint-André-au-Bois y ajouta une autre dîme. (Delgove hist, de Doullens, p. 290.)

Le sire d’Ivergny, écuyer, fut de l’expédition d’Oisy en 1254, lors du siège de cette place (Harbaville). ‘

En 1415 deux jours avant la bataille d’Azincourt, une partie de l’armée anglaise s’y était cantonnée. (M. Delgove, p, 69.)

La famille de Tramecourt a possédé ce village au XVè siècle. En 1437, Guillaume de Tramecourt en était le seigneur. Plus tard la terre passa dans la maison de Venant de Famechon. Jérôme de Venant la possédait dès le XVIè siècle. Elle resta dans la famille jusqu’à la Révolution.

Il y eût à Ivergny une petite abbaye compose de sept religieux, dépendant et en quelque sorte annexe de l’abbaye ou mieux du prieuré de Ligny-sur-Canche. Ce petit établissement situé rue de la Tour est toujours de tradition dans le pays,bien qu’il n’eut pas une longue durée. Le prieuré de Ligny possédait quelques biens dans le village et revendiquait une partie de la seigneurie, s’appuyant sur des lettres de 1311, 1477 et 1620. Il fut débouté par le conseil du roi nonobstant l’intervention de l’abbaye de Saint-Martin-des-Champs à Paris qui avait la collation de ce prieuré. (le P . Ignace mss.)

La justice y était exercée par les officiers du seigneur, (id.)

L’église d’Ivergny fut reconstruite à neuf en 1730. Le séminaire d’Amiens et le prieuré de Ligny décimateurs donnèrent huit cents livres pour le chœur. La nef et le reste furent bâtis aux dépens des habitants et du revenu de l’église. (id. mss.)

<< Retour a la liste