Saint-Aubin

Saint-Aubin, aujourd’hui annexe de Saint-Josse, dépendait autrefois d’Airon-Saint-Vaast. Les religieux de l’abbaye prélevaient la dîme au territoire de Saint-Aubin en vertu d’une donation faite par Gaultier d’Arry, au mois de juillet 1240.

Description

Saint-Aubin, aujourd’hui annexe de Saint-Josse, dépendait autrefois d’Airon-Saint-Vaast. Les religieux de l’abbaye prélevaient la dîme au territoire de Saint-Aubin en vertu d’une donation faite par Gaultier d’Arry, au mois de juillet 1240.

Après la prise de Calais par les Anglais en 1347, la garnison de cette ville poussait des reconnaissances jusque sur les limites de la Picardie. Il arriva même que des détachements importants traversèrent la rivière de la Canche. Les milices de Montreuil surprirent un jour les ennemis dans les pâtures du village de Saint- Aubin et tous furent massacrés à l’exception d’un officier qui paya une forte rançon.

Jehan de Quillen possédait à Saint-Aubin en 1311 un fief tenu de la seigneurie de Campigneulles. Est-ce le même fief qui appartenait au XVIè siècle à la famille du Hourdel ?

Hameau

Le Mont-Pourri. L’enclos dans lequel s’élève la Croix-Coupée où se fait la procession du dimanche de la Trinité en l’honneur de saint Josse, est situé sur le territoire du Mont- Pourri. {Voir l’art. Saint-Josse.)

<< Retour a la liste