Willencourt

Le comte de Ponthieu vendit au comte d’Artois, en 1244, l’hommage dû par Willaume de Boubers, pour son fief de Willencourt. Le sire Gérard de Boubers fit une donation à l’église en 1266.

Description

Le comte de Ponthieu vendit au comte d’Artois, en 1244, l’hommage dû par Willaume de Boubers, pour son fief de Willencourt. Le sire Gérard de Boubers fit une donation à l’église en 1266. (Harbaville).

Robert, comte d’Artois, confirme un accord du 2 août 1266, conclu entre Robert dit Frétieux et l’église de Willencourt. (Juillet 1268. Trésor des chartes d’Artois, série 17).

En 1507 furent rédigées les coutumes locales et particulières de la terre et seigneurie de Willencourt, appartenant à Pierre Bloteffière, escuier, fils mendre d’ans et héritier de deffunet Jehan Bloteffière, duquel damoiselle Loyse le Monnier, veuve dudit deffunet et mère dudit Pierre, a le bail et partie noble, en laquelle ledit Pierre a toute justice et seigneurie vicomtiére. (Mém. de la Picardie, tom. II, p. 525).

L’abbaye de Saint-Riquier possédait en partie la seigneurie de Willencourt consistant en censives et en droits seigneuriaux d’un revenu de cinquante livres.(Extrait du rôle des 20″ de la comm. de Willencourt, n° 425 du répertoire de 1757. Notes Godin).

Seigneurs :

Jean de Tilleulcoupé, chevalier.

1480-1503, Jean de Blottefière, écuyer.

1503-1510, Pierre de Blottefière, écuyer.

1548-1570, Charles de Blottefière, chevalier de l’ordre du roi et lieutenant du roi à Doullens.

1570-1600. Jean de Blottefière, chevalier, capitaine de 30 lances des ordonnances du roi.

16004640, Gabriel de Blottefière, chevalier, gouverneur de Montdidier.

1640-1690, Nicolas de Blottefière, marquis de Willencourt.

1690-1730, Gabriel de Blottefière, marquis de Willencourt. (René de Belleval, Les fiefs et les seigneuries, p. 341).

Le fief des Trois-Cornets était tenu, en 1668, de l’abbaye, par Jean Daboval, acquéreur, de messire Nicolas de Blottefiière, chevalier, seigneur de Willencourt. L’abbaye y rentra peu de temps après, car elle le baillait à loyer dès l’année 1699. (Invent. de Saint-Riquier, III, 1253. Darsy, Bénéf. du dioc. d’Amiens, p. 240).

Il existait autrefois à Willencourt une.abbaye de femmes de l’ordre de Citeaux, fondée à la fin du XIIè siècle, par Hugues fils de Guillaume III, comte de Ponthieu, et, d’Yde de Boubers.

Elle était d’abord située,suivant le Gallia-Christiana, dans Y île de Senard sur l’Authie, entre Vi et Alsi. L’abbé de Saint-Riquier, Nicolas de Villeroye, Henri de Caumont, Gérard d’Abbeville et

Alard de Thun, lui firent plusieurs donations que confirma, en 1199, Guillaume, comte de Ponthieu,et l’an 1201, Thibaut évoque d’Amiens.

Louandre nous apprend que ces religieuses, établies d’abord dans l’île Senart, auprès de la rivière d’Authie, ne furent transférées à Willencourt (Willelmi Curtis, Courtil de Guillaume), qu’en l’année 1220. La communauté n’était pas assujettie à un nombre limité ; elle était composée alors d’une abbesse, 33 religieuses de chœur et 10 sœurs converses. L’Abbesse était à la nomination du Roi. Elle subsista jusqu’en l’année 1662 ou 1664.

A cette époque, à cause des guerres, elle fut transférée en la ville d’Abbeville, par l’abbesse Renée de Rambures, en vertu de lettres patentes de SaMajesté.

A Abbeville, l’abbaye était située sur la chaussée Marcadée, paroisse Saint-Jacques. L’enclos était d’abord de 8 journaux ; Madame de Créquy acheta et y joignit un jardin;de 4 journaux qui était exposé au flux et reflux de la mer.. (Déclarât. Gallia Christ. X, 1179, D. M. Louandre, Hist, d’Abbeville, II, 470. Titres de l’abbaye de Villencourt, état général du monastère, 1747.

La maison, le jardin et le pourpris contenaient 15 journaux.

C’était le chef-lieu du fief du même nom. (Etat général, etc.Titres de l’abbaye de Willencourt. Darsy, Beriéf de l’église d’Amiens).

Avant la Révolution, Willencourt n’avait d’autre église que la chapelle de la communauté, ouverte aux fidèles pour les saints offices. Elle fut détruite en 1792 ; on conserve à Willencourt une pierre d’autel et des statues qui en proviennent.

L’église actuelle de Willencourt date de 1847.

<< Retour a la liste