Zoteux

Au nord de ce village est le carrefour des sept voies, le septemvium des anciens, près duquel les Romains avaient élevé des autels (Altaria, les Auteulx), comme ils en érigeaient d’ordinaire sur les frontières et à l’embranchement des routes, afin de placer le pays sous la protection des Dieux et d’y introduire leur culte.

Description

Au nord de ce village est le carrefour des sept voies, le septemvium des anciens, près duquel les Romains avaient élevé des autels (Altaria, les Auteulx), comme ils en érigeaient d’ordinaire sur les frontières et à l’embranchement des routes, afin de placer le pays sous la protection des Dieux et d’y introduire leur culte.

Des hôtelleries s’établirent au septemvium pour les troupes en marche et pour les voyageurs, car les voies qui s’y réunissaient étaient les branches de la grande route traversant les Gaules de Lyon à Boulogne et à Thérouanne par Amiens. Ces voies furent commencées sous l’empire d’Auguste, et la reine Brunehaut, qui leur donna son nom, les a seulement fait réparer à la fin du VIè siècle.

Étoile itinéraire du septemvium.

1° voie du septemvium à Desvre, par le Courteau.

2° voie du septemvium à la Canche, par Attin.

3° voie du septemvium à Amiens, par Auxi-le-Château.

4° voie du septemvium à Saint-Pol et Arras.

5° voie du septemvium à Thérouanne.

6° voie du septemvium à Arques.

7° voie du septemvium au chemin de Leulinghem, par Senlecques et Licques. (Voir les monuments des périodes Celtique et Romaine, par Harbaville.)

Aujourd’hui, un calvaire érigé en 1824 et rétabli en 1856, a remplacé les autels du paganisme, ce calvaire est l’objet d’une grande vénération dans le pays.

Le fief de Zoteux, tenu du bailliage de Desvres, appartenait au mois de septembre 1466 à Robert de Thubeauville. Antoine de Roussel de Guermont s’en rendit acquéreur en 1702.

Les Dames de Blandecques, qui jouissaient de la majeure partie de la dîme de Zoteux, en disputèrent la seigneurie de ce village à MM. du Blaisel et de Montlezun. Elles gagnèrent leur procès à Boulogne en 1725, mais elles le perdirent en appel ; les autres portions de dîme appartenaient à l’abbé de Doudeauville, au prieur de Rumilly et au curé. La confrérie du Rosaire fut établie, en 1673, par le R. P. Remond, provincial des Dominicains dans les Pays-Bas.

Lieu-dit

Le Bois Verreux. La Garnoye. Les Carreaux. Les Fauchelles. Les Mortiers. Les Sept-Voies.

Archéologie

On a découvert sur le territoire de Zoteux des tombeaux, des monnaies et d’autres souvenirs de l’occupation romaine. Dans l’église, dédiée à saint Pierre, monument du XVè siècle, nous signalerons les deux écussons qui ornent la voûte du chœur :

Le premier est écartelé : au 1 et 4 à la croix ancrée… au 2 et 3 au sautoir…. Le second est écartelé : au 1 et 4 à la croix ancrée…, au 2 et 3 : d’hermine au lion passant.

Voici les inscriptions gravées sur les bénitiers :

MESSIR FRANÇOIS DELASTRE ESCUIR SIGNEUR

DESCAU CAPITAINE DE CAVALERIE. 1 6 9 8 .

r

M FRANÇOIS DELASTRE CHEVALIER SEIGNEUR DESCAU

LIEUTENANT COLONEL DE CAVALERIE DES TROUPES DU

BOULONNAIS RÉGIMENT DESTRÉE

<< Retour a la liste