Aubin St Vaast

On a souvent confondu la paroisse d’Aubin-Saint-Vaast avec celle de Saint-Aubin, annexe d’Airon-Saint-Vaast, au doyenné de Montreuil.

Description

On a souvent confondu la paroisse d’Aubin-Saint-Vaast avec celle de Saint-Aubin, annexe d’Airon-Saint-Vaast, au doyenné de Montreuil.

La charte du mois de juillet 1123, par laquelle l’é­vêque d’Amiens confirme les possessions de l’abbaye de Saint- Josse-sur-Mer, les distingue parfaitement : ultaria de Aïbin et

de Sancto Aïbino.

L’abbé de Saint-Josse nommait à la cure d’Aubin mais la dîme, qui rapportait 390 livres, au début du dernier siècle, se parta­ geait entre les abbés de Saint-Riquier, de Saint-Sauve et la dame de Sailly.

Le comte Robert d’Artois possédait à Aubin un moulin qu’il céda, au mois de février 1269, aux religieux de Saint-Sauve, en échange de 500 anguilles de redevance annuelle et de quelques rentes. Deux ans après, la transaction intervenue entre ce prince et le comte de Saint-Pol attribuait à celui-ci la haute justice au village d’Aubin.

Le dix-neuvième abbé de Saint-André-au-Bois, Jehan Leclerq, (1388-1408), était d’Aubin.

Les Prémontrés y.avaient une dîme et, chaque semaine, ils donnaient 24 pains aux pauvres d’Aubin et de Bouin.

L’église possède une relique de Saint Aubin, évêque d’Angers, dont l’office est fixé au 1er mars dans les anciens bréviaires du diocèse d’Amiens. Cette relique est exposée, chaque année, à la vénération des fidèles qui viennent en pèlerinage pendant la neuvaine. On invoque Saint Aubin pour obtenir la guérison des enfants valétudinaires.

En 1420, Charles le Bon, comte de Flandre, confirme aux religieux d’Auchy les donations que leur a faites Enguerran, comte d’Hesdin, et, entr’autres, l’autel de Saint-Vaast. Saint-Vaast est attribué à l’Artois dans l’enquête de 1239.

L’église de Saint-Vaast a été construite au XIIème siècle. Le portail est à voussures ornées de triples colonnettes qui supportent un nombre égal de cintres décorés de riches moulures. La partie supérieure de la nef et le clocher ont été renouvelé au XVIIème siècle

Archéologie

L’église d’Aubin a été rebâtie : le chœur en 1617 et la nef en 1727.

On a découvert, il y aune vingtaine d’an­ nées, en extrayant de la tourbe, des constructions en briques qui paraissent provenir d’un souterrain établi sous la vallée.

<< Retour a la liste