Coupelle-Vieille

M. Harbaville dit que ce village existait eu 863 et dépendait du château de Saint-Pol, dès le XIIè siècle. Il avait pour seigneur le comte d’Egmont, et pour patron saint Thomas de Cantorbéry.

Description

M. Harbaville dit que ce village existait eu 863 et dépendait du château de Saint-Pol, dès le XIIè siècle. Il avait pour seigneur le comte d’Egmont, et pour patron saint Thomas de Cantorbéry.
Sa cure était du diocèse de Boulogne et du doyenné de Bomy, à la nomination de-l’abbé de Saint-Jean-au-Mont-lez-Thérouanne.
Depuis le Concordat elle fait partie du diocèse d’Arras et du doyenné de Fruges, dont elle est éloignée de quatre kilomètres.
L’église est de la dernière période ogivale, la tour, carrée, est très-élevée.
En 1849 et 1850, on détruisit la flèche en pierre qui menaçait ruine, et on la remplaça par une flèche en bois et couverte en ardoises. La galerie de la tour également en pierre a été remplacée par une galerie en briques.
On y voit une chaire sur les panneaux de laquelle sont reprétés en relief Notre-Seigneur Jésus-Christ et saint Augustin.
Une des trois cloches que possédait l’église avant la Révolution a été conservée avec une certaine partie du mobilier.
Coupelle-Vieille avait un ancien château qui fut détruit comme ceux de Fruges, de Créquy, et d’autres localités dans les guerres du XVè et du XVIè siècle. Il y a quelques années on a trouvé dans l’emplacement de cette demeure seigneuriale une médaille d’or de Trajan et quelques ossements.
Ce village dont la population est de 828 habitants est traversé dans toute sa longueur par la route départementale de Saint-Pol à Boulogne.
On pense qu’une des voies du septemvium de Maninghem à Saint-Pol y passait autrefois.
Il y a dans cette commune une école de filles dirigée par une institutrice laïque.

<< Retour a la liste