Denier

On croit dans le pays que ce village a été le siège d’un établissement militaire fondé par les chevaliers du Temple. En effet, des élévations entourées de grands vestiges de fossés semblent révéler un passé légendaire mais entouré de profondes ténèbres.

Description

On croit dans le pays que ce village a été le siège d’un établissement militaire fondé par les chevaliers du Temple. En effet, des élévations entourées de grands vestiges de fossés semblent révéler un passé légendaire mais entouré de profondes ténèbres.

« Denier, dit M. Terninck, dans sa savante étude sur l’Atrébatie, tire son nom de dan ou dun, colline et acum demeure.

Les antiquités que recèle son territoire prouvent assez son origine antique. Sa motte dite château des Templiers,présente les mêmes caractères que les précédentes (Beaufort et Blavincourt) et son nom de Templiers ne doit pas nous étonner, car nous l’avons vu donner dans nos campagnes à des constructions gallo-romaines ou celtiques. Il arrivait souvent, en effet, que ne sachant à quel peuple ou à quelle époque attribuer les monuments qu’il rencontrait, le campagnard leur donnait pour constructeurs ceux dont l’histoire avait frappé son imagination ou avait été le sujet de vieilles légendes. Voilà pourquoi nous trouvons si souvent le nom de Brunehaut, de Fées, de Templiers ou de Sarrazins accolés à des monuments qui leur sont souvent étrangers. » (Etude sur l’Atrébatie, p. 272).

Les seigneurs de Lignereuil possédaient Denier qui était à la fin du siècle dernier à la famille de Coupigny.

Denier est annexe de Berlencourt et possède deux petites chapelles : l’une à l’Est, dédiée à Notre-Dame de Lorette, l’autre à l’Ouest, sous l’invocation de Notre-Dame de Bon-Secours.

Cette dernière attire quelques pèlerins.

Dès 1245, ce village faisait déjà partie de la paroisse de Berlencourt.

<< Retour a la liste