Lefaux

Non loin de Lefaux existait le village de Rombly envahi par les sables en 1646; le Rumbiliaca villa, cité dans une charte de. Saint-Josse-sur-Mer, en 1076, dont l’autel, altare de Rumbiliaco, relevait de cette abbaye, en 1134, et dont la dîme lui appartenait également, dès le XIIIè siècle, ainsi qu’un fief aliéné, en 1586, au profit d’Adrien de Sarton.

Description

Non loin de Lefaux existait le village de Rombly envahi par les sables en 1646; le Rumbiliaca villa, cité dans une charte de. Saint-Josse-sur-Mer, en 1076, dont l’autel, altare de Rumbiliaco, relevait de cette abbaye, en 1134, et dont la dîme lui appartenait également, dès le XIIIè siècle, ainsi qu’un fief aliéné, en 1586, au profit d’Adrien de Sarton.

La plupart des habitants de Rombly se fixèrent à Lefaux, simple hameau, où l’on contruisit dès lors une église ; l’ordonnance royale du 4 mars 1668 prescrivit de planter des hoyats dans les dunes ; des Flamands vinrent diriger les travaux.

La seigneurie de Lefaux, tenue de Longvilliers et de Waben, par moitié, en 1311, a appartenu aux de Maulde barons de Colembert, puis aux Willecot qui la vendirent, vers 1680, à Antoine de Rocquigny.

Ses descendants l’ont conservée à l’exception d’un démembrement, nommé la Tour de le Faux, qui a été cédé à la famille de Fienne de la Planche.

On voit encore dans la garenne une pierre ronde qui servait de base à la croix de Rombly mentionnée le 22 février 1636, comme limite du fief de Robert de Rocquigny.

Hameaux

Le Bois de Selles, fief dépendant du Fayel, tenu du roi, à cause du château de Bellefontaine.

Le Fayel. Fief noble, tenu de Longvilliers, possédé, de toute ancienneté, par la maison d’Etaples ou d’Estappe qui portait les armoiries des Cayeu-Longvilliers.

Jehan d’Etaples, le dernier de sa race, tué au combat de Marcq en 1405, laissa une fille unique Jehanne, dame du Fayel, épouse, vers 1420, de messire Jehan d’Aigneville, seigneur de Harcelâmes, l’un des compagnons d’armes de Jacques d’Harcourt.

Anne d’Aigneville s’allia, en 1574, à messire Robert de Rocquigny, chevalier seigneur de Palcheul, Imbleval, gentilhomme de la chambre du roi, gouverneur de Neufchatel et d’Etaples, qui devint ainsi seigneur du Fayel.

Les Trembles ou Les Blanquettes. Propriété de la famille de Rocquigny.

<< Retour a la liste