Widehem

Widehem placé près de la voie romaine qui se dirigeait sur Frencq semble se cacher derrière les collines du Haut-Boulonnais comme un charmant oasis de verdure ; on y a découvert des débris d’armes et des silex taillés.

Description

Widehem placé près de la voie romaine qui se dirigeait sur Frencq semble se cacher derrière les collines du Haut-Boulonnais comme un charmant oasis de verdure ; on y a découvert des débris d’armes et des silex taillés.

Au Moyen-Age, l’abbaye de Samer possédait le patronage de cette paroisse et une portion de dîmes ; elle fit construire le chœur de l’église vers le XVè siècle.

Widehem dépendit longtemps de la paroisse de Dannes ; le 27 décembre 1810, un décret impérial en fit l’annexe de Halinghem.

La seigneurie de Widehem était peu importante ; elle a successivement appartenu aux : du Crocq, 1477 ; de Wandosne, 1540 ; de Maulde, 1614 ; de la Guèze, 1643 ; de la Wespierre, 1659 ; d’Isque, 1674 ; Vidard de Sainte-Clair, 1700 ; de Disquemue de Hames, 1750-1789.

La population de cette commune avait élu à l’époque de la révolution, une municipalité réactionnaire qui se refusa à poursuivre les émigrés et les prêtres ; le département la révoqua immédiatement, alléguant certains vices de forme dans l’élection et nomma une commission chargée d’administrer le village.

Archéologie

Le chœur, nouvellement restauré, date du XVè siècle ; Monseigneur Lequette a béni, le 15 mai 1868, la nef élevée dans le même style par les soins de M. Lefebvre, curé d’Halinghem.

Inscription de la Cloche :

j’ AI EU POUR PARRAIN LOUIS-FRANÇOIS

ALEXANDRE ROUBIER, SIEUR DE WARLINGUE,

ET POUR MARAINE DEMOISELLE MARIE-

JEANNE-ÉLISABETH-GENEVIÈVE ROBERT

DE WARLINGUE.

LESQUELS MONT DONNÉ LE NOM DE MA MARAINE,

L’AN 1769

BÉNI PAR M. RAPHAËL MUNSON, CURÉ DE

DANNES.

<< Retour a la liste